Blog

Nos coups de cœur Qobuz

  |   Non classifié(e)   |   Aucun commentaire

Une fois n’est pas coutume, nous allons évoquer ces enregistrements numériques avec lesquels nous travaillons ou bien encore que nous aimons pour leurs qualités musicales.

 

 

Nous n’entrerons volontairement pas dans le débat que nous avons régulièrement avec un certain nombre d’entre vous sur la qualité supérieure – ou non – des fichiers audio numérisés par rapport aux autres supports musicaux.  La raison en est simple. Nous n’avons pas de notre côté un avis suffisamment tranché sur cette question qui va dépendre de multiple facteurs : équipements en jeux, qualité du flux Internet, qualité du flux électrique (c’est une question importante sur laquelle nous aurons l’occasion de revenir bientôt d’ailleurs).

 

Il n’y aura pas plus matière ici à débat concernant les opérateurs de streaming. Nous travaillons avec Qobuz et c’est la raison pour laquelle nous souhaitons partager en quelque sorte nos coups de cœur. Nous n’avons aucuns préjugés à l’égard des autres acteurs de ce secteur. Nous prévoyons bien évidemment de vous proposer nos coups de cœur avec d’autres supports musicaux.

 

 

Le but ici, est de partager avec vous des enregistrements bien faits, respectueux d’une belle musicalité et qui s’approchent de ce qui pourrait être entendu dans la vraie vie.  Nous espérons que cette compilation vous donnera envie de la (re)découvrir et qui sait, vous accompagnera dans votre quotidien au cours de ces moments d’été qui restent.

 

 

Il n’y a pas de hiérarchie particulière à cette liste. Les derniers peuvent être les premiers et vice-versa. Nos propositions sont forcément limitatives et ne sauraient constituer un panorama complet sur toutes ces belles choses à l’écoute.

 

 

The Book of Mormon.

Cette comédie musicale américaine, outre son caractère savoureux, offre des perspectives sonores intéressantes. Ecoutez le tout premier morceau, dont la composition est virevoltante. Moment intéressant pour tester les qualités de votre système.

 

 

Music Organ Before Bach.

Cet enregistrement très fidèle, est remarquable pour les nuances sonores qu’il offre. L’orgue est particulièrement bien mis en valeur, avec des perspectives de jeux que nous aimerions pouvoir retrouver sur bien d’autres albums. Les harmoniques sont ici très proches de celles que nous pouvons entendre dans la réalité. Le jeu de Kei KOITO suscite de surcroît un enchantement constant.

 

 

Buddy GUY – Blues Singer

Nous sommes bien d’accord que d’autres albums de Buddy GUY auraient illustré à merveille cette rubrique. L’album Blues Singer offre un certain idéal au niveau de la proximité qu’un enregistrement peut restituer. La chaleur de la voix, sa présence opère ici de manière optimale. La prise de son – très incarnée – n’apparait pas pour autant démesurée.

 

 

 

Pletnev plays Schumann

Nous sommes toujours surpris par la prise de son « Qobuz » de cet enregistrement que nous trouvons plutôt mieux équilibré que celui que nous possédons également en CD. Certaines duretés sont ici gommées, ce qui rend le piano plus spontané, plus aéré, moins lourd de cette belle partition.

 

 

Dean Peer – Think… It’s all good

Si vous cherchez quelque chose à la fois de spectaculaire et bien léché musicalement, alors ne boudez pas votre plaisir à l’écoute de cet album dont la qualité numérique a été réalisée aux petits oignons. Ecoutez la clarté de la restitution qui vient fouiller en profondeur l’ensemble du spectre sonore. C’est vif, rapide et bien enlevé.

 

 

Spirit of the American Range

Non seulement cette partition est intéressante en raison de son interprétation mais le spectacle qu’offre la prise de son est remarquable. L’orchestre symphonique est restitué dans des dimensions réalistes avec une mention particulière à la profondeur et la hauteur de la scène sonore. Les instruments à vents qui côtoient ici les percussions à l’arrière sont un modèle d’équilibre. Vivante et fine, subtile ou enjouée, il ne faut pas hésiter à proposer à votre système préféré, l’écoute de cette prise de son que nous estimons parmi les meilleures réalisées en cette matière.

 

 

Cat Stevens – Tea for the Tillerman

Qobuz nous propose ici un travail de numérisation particulièrement qualitatif, qui peut se confronter sans peine au vinyle que nous gardons dans notre cœur. La dynamique de l’enregistrement est excellente et la présence de l’artiste est un délice. Nous avons ici un grain, une définition sur la voix qui est d’un réalisme agréable à entendre.

 

 

 

Manu Katché – Third Round

Voilà encore une belle prise de son, mettant en valeur tous les interprètes. L’ambiance est vraiment bien mise en valeur et les dimensions sonores sont simplement criantes de vérité. Subtilité sonore et densité de la restitution sont au rendez-vous. En fermant les yeux, nous pourrions nous croire transporté juste devant les artistes. Un régal !

 

 

 

Raphael GUALAZZI – Love Outside the Window

Nous seulement nous adorons cet artiste et son jeu pianistique très décontracté, mais la prise de son n’est pas en reste. Le jeu des deux mains sur le piano se distingue s            ns aucune hésitation. Les harmoniques sont rendues avec beaucoup d’équilibre et les réverbérations apparaissent naturelles. Nous vous laissons en juger.

 

 

 

Ray Brown Trio – Soular Energy

Voilà un album dont la qualité de l’enregistrement égale le plaisir d’écoute. Tout est ici bien équilibré : les instruments, les dimensions sonores, la palette sonore très étudiée. Rien ne manque. Vous nous en direz des nouvelles !

 

 

 

Kim André ARNESEN – Magnificat

Bien sûr, il falllait bien, qu’une fois de plus nous placions cet enregistrement. Encore, vous direz-vous !

Désolé mais l’enregistrement numérique est juste sublime. Il fait passer une émotion à l’écoute à laquelle vous ne resterez pas insensible. Les plans sonores sont aux petits oignons et le chœur nous délivre une musique intemporelle auquel peu resteront insensibles. Le déploiement de la scène sonore est une réussite totale, ce d’autant que les réverbérations inhérentes d’un édifice religieux ne sont pas toujours faciles à maîtriser, même par des preneurs de son ayant de l’expérience.

 

 

 

Yosuke Sato & Jan Lundgreen – Furasato

Vous recherchez une partition bien enlevée, fine et dynamique. N’hésitez pas à vous poser un peu pour écouter cet album. Voilà un enregistrement bien fait, qui laisse couler la musique avec un égal bonheur.

 

 

Ignacio ALDERETE – Harpe du Paraguay

Nous adorons la musique Sud-Américaine mais il faut avouer que les enregistrements à la hauteur ne sont pas légions. Celui-là, même s’il reprend les grands classiques du genre, dispose d’une prise de son exceptionnelle, ce qui ne gâchera rien. Il serait dommage de laisser de côté cet album qui met remarquablement en valeur la harpe andine.

 

 

Michel JONASZ – La fabuleuse histoire de Mister Swing

Bon, celle-là est facile. Tous les supports audios rendent grâce à cet enregistrement exceptionnel. Le vinyle est une pure merveille pour celles et ceux qui le connaissent. Mais le format numérisé n‘est pas mal non plus comme vous pourrez le constater.

 

EAGLES – Long Road Out Of Eden

Réalisé sur le tard, cet album est intéressant non seulement pour sa prise de son qui est vraiment bonne, mais également pour la qualité des titres qui le constitue. La version Qobuz est irréprochable. Probablement même supérieure à la version CD. Nous vous laissons le soin de nous le confirmer ou non.

 

 

 

Hugh COLTMAN – Who’s Happy ?

Cet album est tout simplement plein de fraîcheur, avec une présence des voix tout à fait crédible. Que demander de plus ?

 

 

Kari BREMNES – Det vi har

Non seulement nous aimons cette artiste peu connue en France, mais la réalisation acoustique de cet album est un régal pour les oreilles. A découvrir sans réserve.

 

 

 

Ivan FISCHER – MALHER – Symphonie n°3

Nous aimons beaucoup le Chef d’Orchestre Iván FISCHER. Non seulement pour son jeu d’orchestre mais également pour le soin qu’il met à réaliser ses enregistrements. Nous avons ici une palette orchestrale toute aussi précise que riche, avec une mise en perspective des proportions qui est très juste. Le jeu des instruments à vent est remarquable, tout comme ceux à cordes.

 

 

Mayra Andrade – Studio 105

Là aussi, peut-être que vous qualifierez notre démarche comme facile. Les albums enregistrés au studio 105 sont toujours des références. Nous portons celui-ci encore un peu plus dans notre cœur. Le caractère spontané de la prise de son met particulièrement bien en valeur les qualités de l’artiste. A déguster sans modération.

 

 

TOTO – Livefields

TOTO a ici vu grand avec cet album et nous ne pouvons que l’en remercier. La scène sonore très large est une incontestable réussite. Cela pulse et donne une énergie positive en permanence. La prise de son de ce Live est remarquable mais redoutable pour des systèmes qui ne sont pas à la hauteur, car beaucoup d’informations peuvent passer à la trappe, tout comme passer à côté de l’ambiance sonore qui se savoure tout au long de cet album.

 

 

 

Nous vous souhaitons de belles écoutes.

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire