Blog

Ensemble SPL Performer S800 & Director MK2 : Justesse et élégance sonore

  |   Non classifié(e)   |   Aucun commentaire

Il nous est difficile de publier en ce moment : beaucoup trop de suicides de personnes qui laissent derrières elles enfants et conjoint(e)s autour de nous, une misère que nous constatons chaque jour davantage, de belles âmes qui chavirent. Nous avons le cœur lourd et bien trop souvent qu’il ne faudrait, les yeux embués de tristesse…

 

 

 

 

Une bonne alchimie sonore en HiFi n’est pas toujours démonstrative, voire tapageuse.

 

On rencontre parfois des réalisations qui, si elles ne rivalisent pas avec l’extravagance et un caractère sonore trop appuyé, n’en demeurent pas moins de solides points d’ancrage au sein de cet immense espace que se trouve être la HiFi de qualité.

 

Nous vous proposons de découvrir un couple d’appareil comme nous aimerions en découvrir plus souvent, à savoir le préamplificateur SPL Director MK2 et l’amplificateur de puissance stéréo SPL Performer S800.

 

 

 

 

 

 

A première vue, à regarder ces deux phalanges, rien d’ostentatoire ne saurait leur être reproché.

La fabrication apparait d’emblée solide et rassurante, ce qui est d’ailleurs le cas. La jolie bouille du SPL Director MK2, un peu old fashion est vraiment élégante, avec deux vus-mètre qui font leur petit effet.

 

Un regard jeté à l’arrière des appareils nous fait deviner que SPL n’a pas lésiné pour offrir des configurations complètes. Il n’y manque rien.

 

 

 

 

 

 

On peut s’interroger de prime abord sur la puissance affiché par le SPL Performer S800 au regard de ses dimensions plutôt modestes. Comme nous le verrons, ce questionnement cèdera bien vite aux possibilités plutôt bien charpentées dudit appareil.

 

 

Une esthétique discrète et réussie, un encombrement plutôt réduit et des performances affichées par ce constructeur Allemand qui mérite d’être mieux connus.

 

 

 

 

 

Voilà en tout cas qui donne envie d’écouter ce qu’est capable de nous apporter cet ensemble un rien intriguant !

 

Ce d’autant que SPL reste méconnu de ce côté du Rhin. Et c’est bien dommage comme nous allons le découvrir. Car SPL, qui est depuis longtemps une marque bien introduite dans le milieu professionnel, a su consacrer son expérience de plus de 25 années, à des réalisations dites « grand public » vraiment bien conçues, surtout si on les compare aux prix plutôt mesurés qui sont proposés.

 

Une dernière chose d’ailleurs qui ne trompe pas sur les ambitions de SPL d’offrir à la fois des appareils polyvalents, accessibles financièrement et sans oublier une intention louable d’esthétisme, les façades des appareils – aimantées – permettent de les inter-changer selon les goûts du moment de chaque acquéreur. Bien vu en tout cas !

 

Le SPL Director MK2 est complété de surcroît d’un DAC qui assure tout aussi correctement sa mission d’apporter un support digne de ce nom à la lecture des fichiers audio numérisés ou bien encore de disposer d’un support musical à la lecture des services de streaming.

 

 

 

 

L’écoute de ces deux appareils est vraiment réjouissante à plusieurs titres.

 

Ce qui interpelle immédiatement c’est la tenue des basses fréquences de cet ensemble. Pas de doute, il y en a sous le capot et les graves sont à la fois profond et bien tenus. La capacité de cet ensemble à transmettre l’énergie que requièrent certains beaux enregistrements ne décevra pas. Tout cela est propre, bien sec et surtout pas sortie du contexte musical offerts l’écoute. On pourra souscrire sans réserve à marier le SPL Director MK2 et le Performer S800 à une multitude d’enceintes acoustiques. Aux plus chétives, nul doute que l’ensemble SPL apportera un supplément d’âme et de vie qui pourra en étonner plus d’un(e). Même s’il s’agit d’une chaste enceinte bibliothèque.

Le mariage avec une paire d’enceintes colonne, se fera la plupart du temps avec tout autant de bonheur. Il conviendra toutefois à ne pas associer le Director MK2 et le Performer S800 -surtout – avec des enceintes acoustiques déjà bien (trop) charpentées au niveau des graves. Le SPL S800 est suffisamment ouvert dans cette gamme de fréquences pour qu’il ne soit pas besoin d’en rajouter.

 

Les médiums sont de la même veine, tout comme les aigus en termes d’ouverture de spacialisation et de délicatesse. Il en ressort une sérénité d’écoute que nous aimons beaucoup en tout cas et que nous n’attendions pas non plus au niveau des prix proposés par ces deux appareils.

 

Nos deux SPL délivrent une musique d’une honnêteté qui rend honneur à la musique et ce sentiment d’ouverture et de vie qui se laisse entendre met tout de suite en confiance.

 

Il faut toutefois avouer que le maître de cet ensemble reste le préamplificateur SPL Director MK2.

C’est à vrai dire une belle et surprenante rencontre de constater, qu’à ce niveau de prix encore raisonnable, cet appareil excelle ce pour quoi il a été conçu, à savoir faire passer des signaux forts et faibles issus d’une source, sans un altérer leur valeur.

Nous pouvons affirmer avec conviction que le SPL Director MK2 pourra avec bonheur, se marier avec beaucoup d’amplifications de puissance, sans qu’il ajoute la moindre coloration, ou bien encore le moindre travestissement du message musical qu’il délivrera au final. C’est probablement le plus beau compliment que nous pouvons faire en tout cas à un préampli.

 

Un autre point d’étonnement, réside dans le comportement du Perfomer S800 qui chauffe plus que modérément même lorsque le pousse dans ses retranchements. Il reste en toute circonstance à peine tiède. Cette faculté n’est pas sans lien avec la technologie VOLT-AIR qui a été développé par SPL et dont il faut saluer à la fois le résultat sur la musicalité et sur l’évidente tenue de cet amplificateur double mono.

 

 

Au niveau des écoutes, toutes ces technologies maison apportent cette sensation de puissance sereine qui se dégage de ce couple de bienfaiteurs. Nous avons privilégié pour nos écoutes cette bibliothèque bien plantureuse que nous offre Qobuz, permettant ainsi l’utilisation complète du DAC intégré du Director MK2.

 

 

Dans « the Robots » des Kraftwerk, cette tenue dans les basses fréquences est parfaitement audible. Rapidité, stabilité, sécheresse se distinguent et apportent une tenue d’ensemble qui permet de pouvoir faire des comparaisons avec des phalanges plus prestigieuses et aussi plus onéreuses.

 

 

 

Cette impression en sort encore plus renforcée à l’écoute des deux albums de London Grammar. Les infra-graves sont simplement somptueux, d’une ampleur bien sentie, tout en conservant des dimensions réalistes.

 

 

Sur des formations plus vastes, force est de constater que l’ensemble SPL est capable de nous plonger dans les différentes ambiances distillées par les enregistrements. L’image sonore y est très réaliste, riches au niveau de la palette sonore.

 

 

Adrien LA MARCA, avec son nouvel album « Heroes », nous permet de vérifier ce constat. L’écoute d’« On the Reel » permet la mise en valeur du jeu du violon et de la scène orchestrale dont il faut remarquer la juste proportion des pupitres qui accompagne le violoniste. La scène sonore est vivante et enjouée.

 

 

 

Le concerto pour piano n°3 de BEETHOVEN interprété par Martin HELMCHEN est un pur bonheur. Le piano est ici restitué avec délicatesse et l’ensemble des harmoniques donnent du poids à l’instrument. Ici aussi, l’orchestre se détache avec beaucoup d’aération et la sérénité d’écoute ne fait aucun doute.

 

 

Les sonates pour violon de BEETHOVEN, interprétées par Frank Peter Zimmermann et Martin HELMCHEN sont de la même veine. La spontanéité de l’enregistrement, la présence effective des deux instrumentistes apportent un naturel qui nous plongent sans se poser de questions au cœur de ces œuvres d’une fraîcheur revigorante.

 

 

Sur des formations plus intimistes, le SPL direktor MK2 & Performer S800 tirent tout autant leur épingle du jeu.

 

Dean Peer avec son album « Think… it’s al good » sonne de manière magnifique. Précision et raffinement se côtoient pour donner une leçon musicale qui vous transporte vraiment dans une autre dimension.

 

 

 

Avec Buddy Guy et son album « Blues Singer », ce côté intimiste justement, vous permet d’être au plus près de l’artiste et de jouir de l’inimitable jeu de sa guitare. Impossible de ne pas y succomber !

 

 

 

L’album « London circa 1720 », est vraiment bien restitué par notre ensemble SPL. Ce sentiment de vie que donne cet enregistrement n’est pas usurpé. La qualité de sa prise de son permet de se sentir aux premiers rangs et de d’être porté sans peine, par ce flot musical.

 

 

 

Beaucoup de choses pourraient se dire à propos de cet ensemble SPL.

Nous pouvons vous dire en tout cas que nous avons passé de bons moments en sa compagnie, à un point tel que nous aurions aimé partager avec vous encore pas mal d’autres enregistrements que nous aimons tant.

 

 

Nous ajouterons ici que nous avons bien évidement testé le préamplificateur SPL Director MK2 avec d’autres blocs d’amplificateurs, aussi bien à tubes qu’à transistors.

 

Il ne nous a jamais déçu.

 

 

Des deux appareils, c’est peut-être celui qui offre la plus remarquable transparence et neutralité de cet ensemble.

 

Nous ne pouvons donc que vous le recommander si vous souhaitez l’associer à votre système HiFi actuel. Vous ne serez pas déçu(e), nous en faisons le pari.

 

SPL Performer S800

 

Entrées et sorties ligne

  • Neutrik XLR, symétrique, broche 2 = (+)
  • Impédance d’entrée: 10 kohms
  • Découpage d’entrée: 0 dB à -5,5 dB par pas de 0,5 dB
  • Sensibilité d’entrée: +6 dBu
  • Impédance de sortie: définie par l’appareil connecté
  • Diaphonie: -110 dB (@ 1 kHz)

Sorties haut-parleur

  • 2 paires de bornes avec trou pour câble ø4mm (à visser) et fiche banane; entièrement encapsulé

Puissance de sortie

  • 2x 285 W RMS sous 4 ohms
  • 2x 185 W RMS sous 8 ohms
  • 1x 450 W RMS sous 8 ohms en mode pont

Tension de sortie

  • 74 V crête à crête (stéréo)
  • 180 V crête à crête (pont)
  • 35 V RMS (stéréo)
  • 86 V RMS (pont)

Impédance de sortie

  • <0,031, 20 Hz à 20 kHz (stéréo)
  • <0,043, 20 Hz à 20 kHz (pont)

Facteur d’amortissement

  • > 300, 20 Hz à 20 kHz, à 8 ohms (stéréo)
  • > 190, 20 Hz à 20 kHz, à 8 ohms (pont)

Fréquence de réponse

  • 9 Hz à 100 kHz +0, –0,03 dB
  • <9 Hz à 200 kHz +0, –3 dB

Rapport signal sur bruit

  • > 118 dB (large bande, non pondéré, par rapport à la sortie pleine puissance)
  • > 123 dB (pondéré A)

Gain

  • 26 dB (stéréo)
  • 32 dB (pont)

Distorsion harmonique totale

  • <0,03% à 1 kHz, à 185 W, 8 ohms
  • <0,19% à 20 kHz, à 185 W, 8 ohms
  • <0,011% à 1 kHz, à 450 W, 8 ohms
  • <0,12% à 20 kHz à 450 W, 8 ohms

Source de courant

  • Tension secteur (commutable): 230 V AC / 50 Hz ou 115 V AC / 60 Hz
  • Fusibles: 230 V: T 4 A; 115 V: T 8 A
  • Consommation électrique: max 900 VA
  • Consommation en veille: 40 W

Dimensions (pieds inclus)

  • 278 mm L x 100 mm H x 370 mm P

Poids

  • 12,8 kg; 28,2 lb (unité seulement)
  • 14,0 kg; 30,9 lb (expédition)

 

 

 

SPL Director MK2

 

 

Entrées stéréo analogiques

  • 6 entrées stéréo analogiques
  • 2 x XLR, symétrique (10 kOhm)
  • 4 x RCA, asymétrique (47 kOhm)
  • Max. niveau d’entrée: +32,5 dBu

Entrées numériques

  • 4 entrées numériques
  • AES / EBU (XLR), symétrique
  • SPDIF coaxial (RCA)
  • Optique TOSLINK (F06)
  • USB (B)
  • 0 dBFS = 15 dBu
  • Convertisseur de puce AK4490-Velvet Sound

Taux d’échantillonnage 32 bits

  • PCM codé (kHz): 44,1, 48, 88,2, 96, 176,4, 192, 352,8, 384, 705,6, 768
  • DSD: DSD1 (DSD64), DSD2 (DSD128), DSD4 (DSD256)

Les sorties

  • 2 sorties stéréo analogiques
  • Neutrik XLR, symétrique, broche 2 = (+)
  • RCA, asymétrique (sortie directe)
  • Impédance: 75 ohms (symétrique)
  • max. niveau de sortie 32,5 dBu

Les mesures

  • Bande passante (analogique): 10 Hz (-0,1 dB), 200 kHz (-1,2 dB)
  • Diaphonie à 1 kHz: -108 dB (analogique); -108 dB (numérique)
  • THD: 0,00992% (analogique 0 dBu); 0,0014% (numérique -1 dBfs)
  • Bruit (pondéré A): -102,5 dB (analogique); -100,2 dB (numérique)
  • Plage dynamique: 135 dB (analogique); 115,2 dB (numérique)

Tensions internes

  • Analogique: +/- 60 V
  • Numérique: + 7 V et + 3,3 V

Sources de courant

  • Tension secteur (commutable): 230 V AC / 50 Hz ou 115 V AC / 60 Hz
  • Fusibles: 230 V: T 500 mA; 115 V: T 1 A
  • Consommation électrique: max. 40 VA
  • Consommation en veille: 0,7 W

Dimensions (pieds inclus)

  • 278 mm L x 100 mm H x 330 mm P
  • 10,95 po L x 3,94 po H x 13 po P

Poids

  • 4,55 kg; 10,03 lb (unité seulement)
  • 5,7 kg; 12,57 lb (expédition)

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire