Blog

Un couteau Suisse… Coréen HIFI ROSE RS 201E Streamer, serveur, DAC DSD256, ampli 2x50w, rippeur, Bluetooth – WiFi – DLNA – AirPlay

  |   Non classifié(e)   |   Aucun commentaire

Non, pas plus que les dernières fois, aucun mal n’est venu frapper nos circonvolutions cérébrales. Non, le contexte actuel ne nous a pas fait perdre davantage la tête.

 

Cela dit, nous restons, comme des enfants, émerveillés de ce qu’il est possible d’avoir à disposition pour écouter nos musiques préférées et bien plus encore comme vous allez pouvoir le constater…

 

Mais nous vous invitons tout d’abord à faire les présentations.

 

Media Center, Streamer, Serveur, Rippeur, le ROSE RS201E est ainsi un lecteur Audio / Vidéo multitâche et polyvalent, intégrant une puce DAC ES9018K2M, un contrôleur de volume ainsi qu’un amplificateur 2x50W. Le ROSE RS201E possède également un processeur vidéo 4K sur sortie HDMI pour sa fonction média Center, ainsi qu’une large dalle tactile en façade, de 8,8″ d’une finesse remarquable.

Cet appareil permet donc d’allier de la plus belle manière le monde de la HiFi et celui du monde vidéo. Et cela avec des aptitudes plutôt sympathiques de surcroît.

 

Le ROSE RS201E est une véritable chaine hifi complète à lui seul, proposant des prestations sonores audiophiles, dans un volume et un poids très contenu (2,3 kg !). Ses nombreuses entrées et sorties, sa connectivité sans fil étendue permettent au ROSE RS201E de s’adapter à toutes les situations, à tous les usages et à tous vos caprices.

Il pourra constituer à lui seul cette installation audio que vous recherchez ou tout aussi bien, trouver sa place dans votre système audio actuel.

En effet, il est possible de désactiver entièrement la partie analogique de l’appareil pour l’utiliser en streamer / serveur pur.

 

Alors bien évidemment, certains pourraient se dire, non sans raison, que cet appareil particulièrement polyvalent manque un peu de souffle avec ses 2 x 50 W sur 4 ohms (2 x 25 W sur 8 ohms).

Il faut déjà savoir que les réglages internes permettent de porter le ROSE RS201E à 2 x 40 W sur 8 ohms qui sont loin d’être ridicules.

 

Nous avons testé longuement le ROSE RS201E dans un espace supérieur à 50 m2 avec des paires d’enceintes acoustiques avec des rendements plutôt moyens et cela le fait, certes en étant assez haut au niveau de l’amplification. Cela nous a permis de constater qu’il n’y avait aucune détérioration du message sonore en poussant à ce très haut niveau cet appareil talentueux.

 

Ce que nous pouvons dire, c’est que la partie VIDEO est tout aussi étonnante. Nous avons testé cette petite boite avec plusieurs vidéo- projecteurs et téléviseurs et la qualité de l’image est réelle. Ce d’autant qu’il est possible de régler finement la résolution selon ses besoins et ses envies. Que du bon !

 

Imaginer que vous puissiez regarder un bon live, un bon concert tout en jouissant d’un accompagnement audio de belle facture à partir d’un seul boitier. C’est ce que vous offre le ROSE RS201E.

 

Qui plus est, le branchement et les réglages de l’appareil, une fois que vous en aurez compris sa richesse, offrent des possibilités de réglages particulièrement étendus, bien qu’il soit possible de l’utiliser très rapidement dès que vous le mettez en marche.

 

 

Pilotable au niveau de son écran panoramique de près de 9’’, une télécommande livrée avec l’appareil offre une seconde façon d’interagir avec l’appareil ;

Et bien évidemment, une application airplay, compatible sous Apple ou Androïd vous permettra d’accéder aux menus complets de l’appareil.

 

 

 

Pour une fois, nous arrêterons la description du ROSE RS201E à cette simple présentation.

 

Il y aurait tant à en dire, que notre propos – particulièrement long – en viendrait à éclipser les qualités de l’appareil d’écoute que nous allons maintenant explorer.

 

 

Quitte à commencer, envoyons donc du lourd à cette bestiole, grâce au streaming de qualité que nous offre Qobuz !

Et tiens, prends-toi donc les deux albums de London Grammar dans ta bobinette, non mais !

 

 

Eh bien, le résultat est plutôt pas mal avec notre paire repère de PMC Twenty5 26.

 

Les graves et les infra graves ne sont pas monstrueux mais permettent de se faire une écoute qui reste néanmoins physique avec une transmission d’énergie qui est plutôt pas mal.

La réverbération voulue dans ces deux albums est également bien restituée. Bien sûr, le ROSE RS201E ne pourra pas prétendre égaler des phalanges plus prestigieuses, mais la restitution nous apparait encore une fois équilibrée et tout à fait agréable à l’écoute. La voix d’Hannah Reid est agréable et fidèle tout en ne privilégiant pas une projection trop prononcée. Nous avons vraiment entendu pire avec des appareils d’un tout autre niveau de prix pourtant…

 

 

Avec Yim Hok Man et ses percussions chinoises qu’on lui met ensuite dans les gencives, le ROSE RS201E est capable de se montrer démonstratif avec une telle partition.

 

 

La profondeur de l’enregistrement se distingue bien. Les plans sonores apparaissent avec netteté et conviction. L’écoute des percussions trouve ici un équilibre entre l’écoute et la perception des basses fréquences qui sont vraiment honnêtes. Le résultat est particulièrement savoureux, tant ce sentiment de vie est bien restitué dans des proportions réalistes.

 

Avec Lalo Schiffrin et son album « Jazz meets the Symphony » nous souhaitions soumettre au ROSE RS201E son aptitude à retranscrire un plus vaste ensemble.

 

 

Là aussi, il en ressort une écoute agréable, sans dureté et avec une cohérence de la restitution qui est franchement honnête. L’effet de salle est bien présent avec une hauteur sonore qui nous surprend dans le bon sens, tant nous n’attendions pas le ROSE RS201E sur cet aspect. A l’écoute de ce bel enregistrement, les perspectives générées par le lieu d’enregistrement sont audibles de manière naturelle et la bande passante est respectée comme il se doit. On découvre également que le RS201E est capable de suivre les inflexions de l’enregistrement de façon rapide, ce qui apporte une extinction des notes, et donc un sentiment d’aération entre les interprètes qui est ici agréable. La contrebasse de Lalo est suffisamment présente pour être crédible.

 

Mayra Andrade n’est pas en reste avec son album « Studio 105 » et là nous attendions de lui casser les reins à ce ROSE RS201E,  histoire de savoir ce qu’il avait dans le bide, le bougre. Car il avait intérêt à nous faire du naturel et de l’enjoué le petit coco !

 

 

Eh bien, encore une fois, le résultat est agréable.

 

La voix sensuelle de Mayra Andrade n’y est pas ridicule. Aucune projection de sa voix n’est rédhibitoire de surcroît. Et l’enregistrement vie d’autant que l’on a envie de taper du pied pour accompagner la chanteuse tout au long de sa prestation. La prise de son très jubilatoire que nous offre Qobuz se dévoile ici avec beaucoup de conviction. On a vraiment l’impression d’y être et les applaudissements du public y contribue pour beaucoup.

 

 

Avec Ben Harper et son album « Live from Mars », nous n’arriverons pas davantage à décontenancer cette petite boite décidemment bien talentueuse. La vaste scène sonore y bien retranscrite et la voix de Ben Harper nous est restituée de manière naturelle. On se prête ici également, à suivre avec plaisir l’artiste sans être frustré ni pouvoir prendre en faute l’appareil.

 

 

 

C’est qu’il nous agacerait rien qu’un peu le petit malabar !

 

 

Rien ne pourra le mettre en défaut pourtant.

On va pourtant essayer de lui balancer coup sur coup dans sa trombine, la symphonie du nouveau monde par Sir Georg Solti, le « Best Of The Blue Note Years » de Michel Petrucciani, le «Organ Music Before Bach » de Kei Koito, « Amused to Death » de Roger Waters, « Birds on the Wire » avec Rosemary Standley.

 

 

 

A chaque fois, l’écoute qui en ressort est sympathique, réaliste, enjouée et sans défaut aucun au niveau de la capacité du ROSE RS201E à restituer fidèlement ce que l’on lui soumet.

 

 

Nous pensions que cet énergumène présenterait quelques déficiences au niveau de ses aptitudes vidéo.

Et bien, nous en sommes restés pour nos frais sur ce champ là aussi !

 

La prestation vidéo du ROSE RS201E est plutôt réussie, que ce soit sur un téléviseur ou un vidéo projecteur.

Nous avons pu constater qu’il n’était pas en reste sur la qualité des couleurs plus qu’honorables qu’il propose et la définition en 4K est tout aussi étonnante, voire même bluffante.

 

Nous devons avouer que c’est bien la première fois que nous rencontrons un appareil de cet acabit qui sait tout faire… et bien le faire !

 

Et si c’était tout !

 

Ajouter un disque dur (jusqu’à 4 To toutefois) est une opération très simple qui permettra au ROSE RS201E de devenir un serveur complet.

Cette solution ne vous suffit pas ? Eh bien sachez que vous pourrez connecter un disque dur externe de votre choix que le ROSE RS201E se fera un plaisir de lire.

Il en sera de même pour la lecture de vos CD favoris en y branchant un lecteur externe.

 

 

Encore une fois, il nous faudrait faire couler beaucoup d’encre pour vous décrire toutes les fonctionnalités de cet appareil. Il n’est même pas dit que nous les ayons toutes découvertes de notre côté, ce qui est peu dire.

 

1799,00 euros pour un tel appareil n’en fait peut-être pas la plus accessible des machines du marché mais indéniablement, c’est l’une des plus complète qui soit par contre.

 

Pour celles et ceux qui rêvent d’un appareil tout-en-un disposant d’une belle qualité sonore ET vidéo, ayant des dimensions modestes, le ROSE RS201E est un des plus beaux choix que nous connaissons aujourd’hui.

 

Conclusion :

 

Vraiment, c’est un chouette appareil à qui nous pensions en mettre plein la poire.

Et nous devons constater que c’est lui en définitive qui nous en a mis plein la vue.

 

Hifi ROSE RS201E = 1

 

Audio Design Sound = KO

 

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire