Blog

De la Haute Fidélité dans un petit format : SOUNDGIL Cube 1 et Cube 2

  |   Non classifié(e)   |   Aucun commentaire

Nous aimerions lancer un débat. Mais notez bien, aucune polémique.

 

La Haute Fidélité ne peut-elle s’exprimer autrement qu’en collectionnant, qu’en empilant, le plus d’éléments possibles pour s’approcher de la vraie vie ?

 

Avoir les plus grosses enceintes acoustiques possibles, le plus gros ampli est-il incontournable pour ressentir les mêmes émotions que celles que nous aurions pu vivre au concert ?

 

Est-il nécessaire d’acquérir le matériel le plus onéreux possible pour côtoyer le nirvana sonore auquel nous aspirons ?

 

Faut-il encore avoir la plus grande salle d’écoute possible pour se laisser gagner par l’urgence d’un Live, ou du moins s’octroyer des conditions qui permettent d’en ressentir tous ses effets ?

 

Notre propos n’est pas de nous retrouver submergés par vos réponses, dont nous ne doutons pas un instant qu’elles seraient aussi pertinentes les unes que les autres.

 

La question que nous souhaitons exposer est davantage la suivante : est-il possible de bénéficier de conditions d’écoute audiophile avec un ensemble qui serait tout aussi compact que performant.

 

Nous souhaitons répondre à cette question en vous présentant deux ensembles qui sont une réponse positive à cette interrogation. Ce n’est pas la seule réponse possible, mais celle-ci ne manque pas d’élégance comme nous allons le voir dès maintenant.

 

 

Imaginez quatre cubes d’une section de 11,6 cm de côté. Deux de ces quatre cubes sont joints pour accueillir l’électronique et un DSP, en plus des haut-parleurs et… c’est tout.

Et en avant la musique Maestro !

 

 

Il suffit pour cela d’avoir une liaison Bluetooth sur votre smartphone ou votre tablette, un service de streaming, l’application SOUNDGIL et c’est parti ! Vous pouvez encore y brancher un DAC relier à toute source numérique de votre choix. Vous pourrez encore reliez une clé USB d’un maximum de 64 GO avec vos meilleurs enregistrements dessus pour pouvoir les écouter à discrétion.

 

 

Le Cube 1 ou 2 revendiquent une bande passante de 55 Hz à 26 Khz.

 

Et vous savez quoi ?

La promesse est parfaitement tenue !

 

 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les graves du Cube 1, et plus encore du Cube 2 sont solidement charpentés.

Et le plus troublant ?

Le reste de la bande passante n’est pas en reste avec des médiums d’une bien belle expression, jusqu’au aigus qui revendiquent une finesse de restitution plutôt charnelle et bien timbrée.

La linéarité sur l’ensemble du spectre sonore est à ce point crédible, que l’écoute d’un ensemble symphonique ne souffre d’aucune impression de platitude ou de rétrécissement de la scène sonore.

Nous avons ici une impression d’holographie qui n’est absolument pas ridicule avec un déploiement de la musique dans les trois dimensions de l’espace.

 

Le DSP utilisé par le Cube 1 ou 2 s’adaptera sans peine à l’acoustique de votre pièce d’écoute et est d’un grand respect des timbres qui apparaissent toujours de manière crédible et réalistes.

 

Les Cubes sont par ailleurs à l’aise dans tous les styles musicaux, de la musique la plus intimiste avec solistes, qu’avec des formations symphoniques les plus ambitieuses. Les ambiances sonores des enregistrements sont tout autant respectées, avec une capacité à ne pas trop projeter l’image sonore, ce qui permet une cohérence d’ensemble aussi agréable que crédible.

 

Vous pouvez de surcroît écouter de la musique de longues heures durant. Vous n’éprouverez aucun sentiment de crispation ou de fatigue auditive.

 

 

Bon, OK les gens d’Audio Design Sound, vous êtes bien gentils, mais il doit bien y avoir un truc ? Si ce n’est pas plusieurs trucs ! Ne pousseriez-vous pas le bouchon un peu loin là ? Et encore en parlant de bouchon, on ne vous demande même pas de quelle bouteille vous avez abusé avant, n’est ce pas ?

Vous n’allez pas nous faire croire que cet ensemble miniature est le meilleur ensemble HiFi de la planète, hein !

 

 

Alors bien sur, les ensembles Cube 1 ou 2 fonctionnent idéalement dans des espaces de 20 (Cube 1) à 30 mètres carrés (Cube 2). 35 m2 tout au plus pour le Cube 2.

 

 

Bon d’accord, OK, les gars (et les filles, il ne faut pas les oublier…) d’Audio Design Sound, mais question fréquences basses, il faut peut-être pas nous la faire non plus, non ?

 

Pour être tout à fait honnêtes, nous ne prétendrons pas que vous obtiendrez des graves abyssaux mais les 55hZ délivrés par les Cube 1 ou 2 ne sont pas ridicules, croyez nous.

Et puis, avec le Cube 2 et son SUB – dont l’arrête ne dépasse pourtant pas les 27 cm de côté au niveau encombrement – vous allez pouvoir passer dans une dimension qui vous permettra d’en prendre néanmoins plein les mirettes. Vraiment. A tel point que vous pourriez en rester incrédule, tant l’ampleur sonore dont est capable tout particulièrement le Cube 2 avec son SUB, va vous faire douter d’avoir un ensemble HiFi plus imposant à l’écoute…

 

 

Remarquablement construits, les Cube 1 et 2, sont vraiment capables de faire de la musique avec des images sonores qui sont vraiment agréables.

 

 

Que l’on en juge plutôt !

 

Commençons avec l’un de nos petits préférés : Oregon Symphony Orchestra dirigé par Carlos Kalmar dans « Spirit of American Range ». L’orchestre est bien présent et la scène sonore est à la fois ample et précise. Les groupes instrumentaux comme les différents pupitres sont parfaitement distincts. La dynamique de l’enregistrement est parfaitement respectée. Il y a à la fois beaucoup d’air qui circule entre les instruments et la rutilance de l’orchestre est bien restituée.

 

 

Dans le même registre, « Aguas da Amazonia » de Philip GLASS par Kristjan Järvi et le Leipzig Radio Orchestra, nous est délivré ici avec beaucoup d’entrain et de vie. Le pupitrage est bien superposé et les dimensions de la scène sonore ne souffrent d’aucune limitation.

 

 

Avec Portico Quartet, leur morceau « Trajectory » sur Qobuz, possède, avec les ensembles Cube 1 ou 2 une bien belle sonorité et une remarquable présence. Alors, bien sur, l’ensemble Cube 2 avec son Sub tire remarquablement bien son épingle du jeu. L’image est ainsi portée avec un côté aérien encore plus poussée de la partition. Le Hang qui est utilisé dans ce morceau est évidemment mieux mis en relief et les harmoniques sont mieux définies. Mais l’ensemble Cube 1 n’est pas ridicule pour autant. L’aération de la partition y reste vraiment présente et cela sonne vraiment très naturellement.

 

 

Avec « Furasato » par Yosuke Sato, ce sentiment de vie qui est distillé par le Cube 1 ou 2 demeure tout aussi prégnant. On reste à la fois surpris et émerveillé que de si petits ensembles soient capables de véhiculer autant d’informations musicales et également d ‘émotions sonores. Dans le morceau « Kagome Kagome » la suavité du saxophone et la complexité des harmoniques du piano se fondent harmonieusement. Aucune sensation d’une écoute minimaliste ou encore réduite par rapport à la vraie vie. Vraiment saisissant !

 

L’album d’Anouar BRAHEM « Blue Maqams » nous permet de nous plonger dans les belles sonorités de son oud sans avoir l’impression de manquer de quoi que ce soit. Les dimensions sonores de l’instrument sont particulièrement crédibles et l’accompagnement instrumental est tout autant réaliste.

 

Mais c’est surtout avec l’album « Little Big » par Aaron Parks que l’on se rend compte de la capacité des Cube 1 et 2 à offrir des perspectives dans les basses fréquences qui vont bien au delà de leur caractère bluffant. Le morceau « Kid », dès ses premières mesures, nous permet de mesurer que les Cube 1 et 2 offrent des perspectives dans les basses fréquences qui sont réellement réjouissantes. Alors certes, une fois encore, il ne sera pas ici question de les mesurer à des enceintes acoustiques qui offrent un coffrage et des possibilités de transmissions d’énergie des basses fréquences qui sont consistants. Mais franchement, question de retransmettre l’énergie des instruments, les Cube 1 et 2 ne sont pas en reste. Et avec le Sub dédié du cube 2 et en fermant les yeux, beaucoup d’entres-vous ne verront pas vraiment la différence avec bon nombre de gros ensembles HiFi…

 

 

Avec le ronroco de Gustavo Santaolalla et son album « Camino » en haute définition chez Qobuz, la finesse de l’instrument est vraiment bien rendue. Et toujours ce sentiment de vie et d’air qui circule qui contribue à cette très belle présence.

 

 

Avec ces deux ensembles qui pèsent moins de cinq kilos et qui sont facilement transportable (même avec le Sub avec ses 8 kilogrammes supplémentaires), jamais un système haute fidélité n’aura été aussi accessible.

Imaginez un tel ensemble que vous pourrez emporter partout avec vous, pilotable du bout de votre smartphone ou bien encore en insérant une clé USB de vos meilleurs enregistrements.

Et en avant la musique !

Mais une musique d’une bien grande qualité.

 

Les Cube 1 et 2 sont en écoute permanente chez Audio Design Sound.

 

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire