Blog

Aujourd’hui, on s’emmêle les câbles !

  |   Non classé   |   Aucun commentaire

Si nous parlons régulièrement de nos découvertes audiophiles, ce n’est que plus rarement que nous abordons les accessoires que nous utilisons lors de nos différents bancs d’essais.

 

Nous souhaitons rendre justice et actualiser ce qui constitue notre « bibliothèque » des câbles que nous employons pour contribuer au meilleur mariage possible entre les appareils.

En effet, la durée d’un test d’un matériel est souvent fonction, pour une part non négligeable, des longs essais que nous réalisons avec l’ensemble de ses connectiques.

 

Ce premier billet portera plus volontiers sur les câbles HP de gamme moyenne que nous préconisons. Un second billet à venir sera bientôt publié pour parler des câbles de début de gamme que nous utilisons.

 

Après une longue gestation dans nos choix, c’est sans hésitation que nous avons porté notre choix sur deux références de câbles HP GOLDKABEL, qui, dans cette gamme de prix, commence à moins de 750,00 € et se termine à 1150,00 € pour une longueur effective de 2,50 à 3,00 mètres la paire.

 

Avant de vous parler respectivement du Highline Series SPEAKER MKIII et de l’Executive Series LS-425 RHODIUM, nous allons vous présenter d’abord la marque allemande GOLDKABEL dont les câbles sont confectionnés entièrement à la main en Allemagne, dans le cadre d’un vrai artisanat de la plus grande qualité et le plus souvent, qui plus est, sur mesure.

 

Cette entreprise implantée tout près de Mannheim depuis plus de 25 ans est devenue en quelques années l’un des grands confectionneurs de câbles audio en Allemagne en fournissant également de nombreux professionnels du son tout en offrant des gammes professionnelles et grand public très complètes.

 

Plusieurs fois médaillé pour leur qualité de fabrication et leur aptitude à véhiculer une image sonore de qualité, nous vous proposons maintenant de faire plus ample connaissance avec ces deux câbles HP qui valent le détour.

 

Le câble Highline Series SPEAKER MKIII offre au premier regard une qualité de fabrication qui est plutôt rassurante. Dans sa livrée bleue, le moins que l’on puisse dire du SPEAKER MKIII, c’est qu’il en impose. D’une section de 1,5 cm environ, ce câble reste néanmoins très souple.

Ses terminaisons en plaqué or véritable 18 carat sont vissantes pour offrir un niveau de contact avec les borniers des enceintes qui soit optimal. Nous aimons particulièrement.

 

A l’écoute, ce qui vient tout de suite à l’esprit c’est la douceur de l’image sonore qu’il sait offrir.

Mais qu’on ne s’y trompe pas. Douceur ne veut pas dire absence de caractère.

Le SPEAKER MKIII sait faire parler les enregistrements de façon enjouée et dynamique quand il le faut. Simplement, il n’en amoindrie ni n’en rajoute rien en termes de restitution sonore.

Sa neutralité lui fait donc honneur, et ce, à tous les niveaux du spectre sonore. Les fréquences basses présentent ce qu’il faut pour bien apprécier les rendus dynamiques et sa capacité à restituer toute l’énergie des percussions. De la matière et du grain, il n’en manque pas lorsqu’il s’agit de déployer toute la complexité d’un synthétiseur dans l’album « Live à Fip » par Hadouk Trio.

Les médiums sont particulièrement fins, que ce soit sur les voix ou encore sur les instruments à vent. La voix de Julia LEHZNEVA est réjouissante avec une texture très naturelle lorsqu’on l’écoute et à aucun moment nous discernons la moindre crispation.

Les aigus sont à la fois ciselés et délicat, sans apporter la moindre once d’agressivité.

 

Mis en perspective avec des marques concurrentes parfois très connues, le SPEAKER MKIII est particulièrement déconcertant, tant il arrive à se hisser sans peine au niveau de ses devanciers qui sont parfois 4 à 5 fois plus chers…

Alors bien sur, ce câble ne s’adaptera pas à toutes les enceintes. Son caractère doux, il faut encore le noter, ne le destinera pas à être coupler avec des enceintes dont la restitutions sonores et déjà douces par ailleurs. Par contre, le SPEAKER MKIII s’avère être un compagnon de choix pour dompter des enceintes au caractère trop enjouées ou bien encore qui peuvent présenter des creux ou des bosses trop marquées au niveau de leur spectre sonore. Dans ce cas précisément, l’association peut être toute indiquée. En tout cas, pour tout juste 749,00 € TTC pour deux fois trois mètres, ce câble est une aubaine que tout acheteur potentiel aurait tord de ne pas essayer.

 

Avec le câble Executive Series LS-425 RHODIUM, c’est une autre perspective sonore que nous offre GOLDKABEL et nous franchissons un cap significatif en termes de rendu sonore.

Non seulement le LS-425 RHODIUM va beaucoup plus loin que son petit frère mais il est quant à lui, beaucoup plus universel en termes de couplages avec la plupart des enceintes acoustiques du marché.

 

La livrée du LS-425 est beaucoup plus fine que son petit frère. Ses connectiques sont également différentes.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, l’aspect à priori plus chétif du LS-425 est inversement proportionnel à ses aptitudes sonores. On gagne de manière très audible en netteté, en assise et en résolution.

Cette impression de lever plusieurs voiles sur les enregistrements trouve ici toute sa consécration, quelle que puisse être les enceintes choisies.

 

Pour aller au cœur de ce qu’il et capable de faire, le LS-425 RHODIUM va beaucoup plus loin dans tous les domaines.

D’une façon générale, ce câble apporte une fraîcheur et une vie aux enceintes acoustiques qu’il accompagne, qui est remarquablement bienvenue.

Ce qui frappe à son écoute c’est sa célérité tout d’abord. Très rapide à restituer la complexité d’une partition ou d’un enregistrement touffu, l’extinction des notes apporte des silences dans les enregistrements qui magnifie la restitution musicale globale.

La transparence du LS-425 RHODIUM va aussi très loin, avec une absence totale de crispation ou d’acidité. Son aptitude à nous gratifier d’une image naturelle fait qu’il est capable – pour partie – de rectifier des enregistrements trop criards ou encore trop acides, en y apportant une résolution souveraine et apaisée. Les tutti sont magistralement respectés et le sentiment de faire partie de la retransmission musicale est ici très marquée.

La stabilité de la bande passante est absolue et naturelle.

Les fréquences basses sont d’une ampleur certaine et apportent un poids et une dimension qui restent pourtant léger et aérien. La transmission de l’énergie des basses fréquences est l’une des plus justes et des plus propres que nous connaissons.

Les médiums et les aigus sont tout aussi légers et aériens que les basses fréquences sans perdre cette matérialité très physique des voix et des instruments. Du corps, il y en a à revendre, associée à une présence très charnelle des voix humaines et une richesse harmonique des instruments. Cela donne à la fois une netteté de l’image sonore et une justesse des sonorités notamment des instruments à cordes qui permet là encore de se plonger dans les enregistrements sans se poser la moindre question.

L’étagement des plans sonores dans un orchestre symphonique est conforme à ce qui peut être entendu dans la vraie vie. L’aptitude du LS-425 RHODIUM à discerner de manière crédible les pupitres et les groupes d’instruments au sein de cet orchestre symphonique est inattendue et remarquable à ce niveau de prix.

Avec une formation de Jazz, le LS-425 RHODIUM est capable de nous transmettre cette dynamique et cette joie ineffable que l’on peut ressentir à l’écoute d’un bon enregistrement : bondissant et enjoué, neutre et dynamique, offrant de la matière tout en finesse, le LS-425 RHODIUM peut être considéré comme un câble HP de très haut niveau.

 

D’ailleurs, la comparaison avec certains de ses concurrents beaucoup plus chers est souvent douloureuse.

 

Le LS-425 RHODIUM fort de 1050,00 € TTC pour deux fois trois mètres, les surclasse le plus souvent ou se trouve plus rarement au même niveau de prestation musicale que ses devanciers mais pour un prix beaucoup plus abordable…

 

Son autre point fort, est qu’il s’adapte particulièrement bien à tous les types d’enceintes du marché, quelles que puissent être leur niveau d’impédance. Même tout neuf et tout juste sorti de sa boite, le LS-425 RHODIUM étonne par sa vigueur et capacité à apporter du réalisme et de la vie aux enregistrements.

Après un certain temps de fonctionnement, le bougre approfondit encore davantage son aptitude à délivrer encore mieux l’énergie des basses fréquences. Il nous apporte une scène sonore encore plus cohérente et deviendra très vite ce compagnon irremplaçable que vous garderez très longtemps auprès de vous.

 

N’hésitez pas en tout cas à prendre contact avec nous. Nous serons heureux de vous faire partager nos impression qui vous donneront certainement envie d’en avoir une paire sur vos belles installation HiFi.

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire