Blog

FYNE AUDIO – série F 500 Du fil à retordre…

  |   Non classé   |   Aucun commentaire

… pour la concurrence en fait.

 

Il y a des moments bien troublants dans le monde de la HiFi.

Vous assistez bien évidemment à beaucoup de présentations de matériels, lors de salons et lors de multiples manifestations.

Comme les langues d’Esope, écouter puis écouter encore des matériels c’est la meilleure et la pire des choses… c’est le meilleur moyens de les oublier aussi vite que vous les avez écoutés… Notre mémoire musicale nous joue ici un bien sale tour puisqu’elle s’évapore aussi vite que quelques gouttes d’eau dans une poêle brulante !

 

Mais cela a aussi un avantage.

Quand quelque chose sort du lot, pour quelque raison que ce soit, l’écoute fait alors date.

Encore faut-il pour autant transformer ce premier essai.

Vu souvent les conditions d’écoute sur un stand, une écoute à tête reposée ensuite, à une fâcheuse tendance à calmer souvent vos ardeurs…

 

La première fois que nous avons écouté une paire d’enceinte FYNE AUDIO, c’était lors d’une grande manifestation dédiée à la HiFi.

La claque !

On a beau ne pas avoir tendance à tendre l’autre joue, une autre écoute à tête reposée, un peu plus tard, nous permis de recevoir la seconde. Et une belle en plus !

 

Pour rentrer dans le vif du sujet, notre propos aujourd’hui, ne sera pas de vous vanter les meilleures choses existant de part le vaste monde de la HiFi.

 

Mais pour le prix d’une FYNE AUDIO F500 ou encore une F501 ou 502, disons le tout de suite, aux prix proposés, vous ne trouverez pas mieux.

Inutile de parier avec nous.

Le combat est perdu d’avance.

 

 

L’enceinte FYNE AUDIO F500 est une élégante bibliothèque avec un unique haut-parleur coaxial dont l’évent est situé au dessous. Question format, c’est une belle bibliothèque au format avantageux.


Et pour 700 € la paire, à leur écoute, on se demande ce qui va être possible de leur opposer.

Bah pour faire simple, rien !

La bande passante est ultra linéaire. Les F500 sonnent de façon très naturelle et rien ne manque : des basses quand il en faut, des médium bien comme il faut et des aigus bien tenus. L’holographie est plus qu’honorable : profondeur et largeur sonore sont au rendez-vous. Et en plus elles ont une pêche d’enfer quant elles sont bien drivées.

Oups !

L’enceinte FYNE AUDIO F501 est une colonne deux voies et demie fonctionnant sur le même principe d’évent par le dessous.

Le boomer d’une dimension de 15 cm de diamètre, à une membrane en papier multifibre et une suspension périphérique en caoutchouc au profil optimisé par de nombreuses nervures. Il est surmonté de la nouvelle version du haut-parleur concentrique hérité de Tannoy. Baptisé IsoFlare, l’ogive solidaire du noyau est ici remplacée par un tweeter, à dôme en titane de 25 mm et à chambre de compression, logé au fond d’un pavillon en métal avec pièce de mise en phase en couronne.

 

L’évent, placé lui aussi tout en bas de l’enceinte, débouche tout d’abord dans un compartiment situé en bas de l’enceinte puis se prolonge par une ouverture sur le dessous, en face d’un cône de dispersion. Le rayonnement est ainsi conduit sur 360° par le biais d’ouïes multi-laminaires aménagées entre le coffret et son socle, ce qui assure une transmission et une énergie des basses qui est spectaculaire au regard des dimensions de l’enceinte.

 

Et quand on l’écoute, on en reste sans voix. Comment pour 1400 € la paire, est-il possible de nous en mettre plein les oreilles de cette façon ?

 

Véridique. Placées dans un espace de plus de 80 m2, avec une pré-amplification et une amplification TSAKIRIDIS, ces fines colonnes n’avaient rien de ridicule. La dynamique tout comme l’holographie était plus que confortable. Au niveau des basses, les F501 se payent le luxe de fournir une énergie étonnante, sans surclasser les médiums et les aigus qui apparaissent transparents et charnels.

On pourrait ici également, s’attendre à une linéarité mélodique imparfaite.

Et bien même pas.

Les F501 chantent plutôt bien. Tellement bien d’ailleurs qu’on se prend à être surpris lorsqu’une prise de son n’est pas au rendez-vous.

 

Bon, cela semble pas mal, nous direz vous mais ce sont des « petits modèles ».

 

D’accord, puisque vous le prenez comme cela, passons à la FYNE AUDIO F502.

 

La taille est encore raisonnable mais la signature sonore l’est beaucoup moins !

Avec l’enceinte F502, le son commence à prendre toutes ses aises.

Du grave ? A revendre et avec une énergie bien franche.

De l’holographie ? Une salle de concert est restituée comme il se doit dans de belles dimensions.

Des médiums et des aigus ? Cela tient indéniablement la route. Les voix sont belles et bien articulées. Un orchestre Baroque n’apparait pas excessif.

 

Leur prix ? 1800 €. Tout cela pique, croyez nous…

 

Après de telles écoutes, la question que l’on peut se poser est : pourquoi demander plus ?

 

Effectivement, s’il est normal de dire que nous connaissons beaucoup de modèles d’enceintes qui peuvent aller plus loin, la question maintenant qui se posera restera entière. Plus loin, d’accord, mais à quel prix ?

 

Plutôt que de répondre à cette question, nous vous invitons à venir écouter toute la gamme F500 de FYNE AUDIO, en écoute permanente chez Audio Design Sound.

Nous préférons que vous répondiez tout(e) seul(e) à cette question dérangeante. Et ne comptez pas sur nous pour entrer dans une quelconque polémique.

 

Pour nous, la musique, rien que la musique, mais toute la musique !

 

 

Et ne manquez pas un prochain article qui sera dédié à la série FYNE AUDIO F300.

Cela va piquer encore de nouveau…

Pas de commentaires

Poster un commentaire